Essai clinique n°14 Troubles du Comportement

-
Les troubles du comportement ont une  forte prévalence parmi les patients Alzheimer. Le jardin enrichi peut-il y remédier? Une étude clinique longitudinale apporte de premiers éléments de réponse.

Cet essai clinique a été mis en oeuvre afin de mesurer et d'objectiver l'impact éventuel d'un jardin thérapeutique enrichi de façon ciblé sur les troubles du comportement. 

La population objet de l'étude a été recrutée avec des critères bien définis parmi une population de patients atteints de la maladie d'Alzheimer a un stade avancé et résident au sein d'unité Alzheimer adaptée type unité protégée (UP) en EHPAD.

Cette étude conduite sur une durée de 3 mois entre le 1er mai et le 31 juillet 2017, a suivi l'évolution suivant l'inventaire NPI (neuro psychiatric inventory) la gravité et le retentissement de l'agitation et de l'agressivité de 47 patients. Ces résidents fréquentaient à raison de 4 fois par semaine pendant une durée minimum de 20 minutes un jardin enrichi avec des ateliers destinés à la prise en charge de l'agressivité et de l'agitation de patients Alzheimer.

Les résultats obtenus à l'issue de cette étude démontrent l'efficacité d'un jardin enrichi orienté sur les troubles du comportement avec une réduction significative de la gravité et du retentissement de l'agitation et de l'agressivité. 

Ces améliorations ont un impact positif tant pour les patients eux-mêmes, que ceux qui les côtoient, mais aussi pour les soignants qui les accompagnent.